samedi 11 janvier 2014

Je suis une Y.

Je suis déraisonnable, folle, angoissée, névrosée, stressée, cinglée. Je vais à 1000 à l'heure, je ne vois pas le temps qui passe. Je suis surconnectée, ma vie se joue entre Facebook, Twitter et Instagram. Je ne sais pas ce que je veux. Je veux tout et son contraire. Surtout le contraire. Je n'ai jamais de sous sur mon compte mais toujours pour m'acheter des vernis ou aller boire des bières. Je voudrais être brune, rousse, blonde, rose, verte. Je voudrais découvrir le monde et rester planquée chez moi sous la couette. Je voudrais lire tous les livres du monde et aller voir tous les films qui sortent. Je voudrais avoir 1000 vies pour avoir le temps de faire tout ça. Je cours après le temps. Je suis instable, détestable, insatiable. J'aime tout le monde et personne. La médiocrité et la complaisance m'agacent. Je suis exigeante avec moi-même et avec les autres. Je me laisse aller. J'aime terriblement un jour et je déteste le lendemain. Je voudrais devenir Présidente de la République mais aussi coiffeuse, esthéticienne, avocate, vendeuse de poissons. Je voudrais aider les gens. Je voudrais baiser à tout va. Rester avec le même toute ma vie. Je suis hétérosexuelle, lesbienne, parfois les deux. Je n'aime pas qu'on me dise ce que je dois faire. J'ai un avis sur tout. Parfois je ne pense à rien. Je suis contradictoire. Toujours. J'aime mon corps. Je déteste certaines parties de mon corps. Je suis féministe. Je voudrais ne plus manger de viande. J'aime les burgers sauce maroilles. Je me mets en colère parfois. Je râle très souvent. Pour tout, pour rien. J'ai toujours raison. Je pleure. J'hurle. Je ne comprends rien. Je m'en fiche d'avoir un CDI, des enfants, un chien et un mari. Je voudrais une vie rangée. J'imagine toujours des milliers de choses. Mon cerveau fonctionne à 1000 à l'heure. J'ai peur de tout. Surtout de moi. De l'avenir. Je consomme. J'admire Marie-Antoinette, Penelope Bagieu, Sissi, Simone de Beauvoir. Des milliers de gens. Je déteste le clan Le Pen. Je déteste les journalistes. Surtout quand ils font des raccourcis juridiques. Je déteste être prise pour un jambon. Je suis politisée. Je hais les hommes politiques. Je ne sais plus pour qui voter. Je ne comprends plus le monde dans lequel je vis. Je le connais trop bien. Je n'ai pas la télé. Je ne lis quasiment pas de journaux. Je tire l'essentiel de mon information d'Internet. Je suis hypocondriaque. Je me lâche. J'aime ma famille. Je déteste certaines personnes de ma famille. Je suis nostalgique. Mes amis sont formidables. Même si j'en ai oublié certains en chemin. Je n'ai pas oublié mon premier amour. Le second est passé à la trappe. Je suis heureuse. Curieuse de tout. Admirative de beaucoup de choses. Je veux toujours apprendre, comprendre. Avoir 1000 vies en une. Me dire que je suis maîtresse de ma destinée. Puis si je n'y arrive pas, ce sera la faute du destin quand même.